Données sociologiques des Travailleurs Handicapés intérimaires

Données sociologiques des Travailleurs Handicapés intérimaires

Les Travailleurs Handicapés intérimaires sont majoritairement des hommes (67 %), ils sont plus âgés que l’ensemble des intérimaires (moyenne d’âge 40 ans), leurs problèmes de santé sont essentiellement liés au dos et aux membres inférieurs et supérieurs (67 % des cas), ils ont des niveaux de qualification plutôt faibles (33 % ont un niveau inférieur ou égal au CAP). Les 3/4 des Travailleurs Handicapés intérimaires se classent parmi les ouvriers. Ils ont tendance à évoquer spontanément leur handicap lors des processus d’embauche : un tiers le mentionne dès le CV, les deux tiers en parlent lors des entretiens.

 

Les Travailleurs Handicapés intérimaires expliquent le choix de l’intérim par le souhait d’une intégration professionnelle durable. Ils refusent peu de missions (principale raison évoquée pour les refus : l’éloignement).

 

Les travailleurs handicapés intérimaires rêvent massivement d’un contrat fixe pour la suite de leur carrière.